Gamme EIZO

Graphic Réseau commercialise des écrans arts graphiques depuis plus de 20 ans. Conscients des enjeux lors du choix de l'écran, nous avons mis au point un guide d'achat des écrans.

 

 

 

Sommaire

  1. Taille de l'écran

  2. Gamut

  3. Calibration

  4. Connectiques

  5. Contraste & luminosité

  6. LUT

  7. Homogénéité

  8. Durée de vie

 

 

 

1. La Taille de l'écran

La taille de l'écran est le premier élement à prendre en compte. C'est la taille de l'écran qui va vous offrir un confort de travail (la taille est fréquement proportionelle à la surface d'affichage et à la résolution).

A prendre en compte, l'encombrement de votre écran : avez-vous la place ? quelle est la forme du pied de l'écran ? est-il possible de l'enlever, et si oui, quelle est la norme de fixation pour un bras ?

Egalement, si vous souhaitez une large surface d'affichage, n'est-il pas plus judicieux de prendre un écran 32" ou deux écrans 24" ? Là encore, c'est aussi l'encombrement qui va faire la différence, et également votre lieu de travail.

 

 

1.1 Pitch & Densité de pixels

Le pitch est exprimé en mm, c'est l'espace qui sépare 2 pixels ; il entre en relation entre la taille et la résolution de l'écran. 

La densité de pixels exprimée en pixels par pouce (ppi) indique la quantité de pixels présents sur un écran sur une surface de 1 pouce (2.54 cm).

Attention : plus n'est pas forcement = à mieux ! En effet, si sur un écran de 27" en résolution QHD (voir les résolutions d'affichage) vous obtenez un ppi de 109, vous obtiendrez sur ce même écran un ppi de 164 pour une résolution 4K UH. Ce qui signifie qu'il y a plus de pixels dans 1 pouce et par conséquent que vous gagnez en netteté, mais cela signifie aussi que ces pixels sont plus petits et donc un affichage plus petit... (à prendre en compte pour l'ergonomie et le confort d'affichage si votre vision est altérée).

 

1.2 Résolution d'affichage

 

Résolutions d'affichage écran

 

Résolution

Appelation Taille écran standard Format ratio Utilisation Exemples 
1920 x 1080 Full HD 23 ou 24'' 16:9 Web  
1920 x 1200 WUXGA 24'' 16:10 Photo - Vidéo - CAO -CAD Eizo CS2420
2560 x 1440 QHD 27'' 16:9 Photo - Vidéo - CAO -CAD BenQ SW270C Pro
3840 x 2160 4K UHD 27 ou 32'' 16:9 Vidéo BenQ SW321C Pro
4096 x 2160 4K DCI 32'' 17:9 Vidéo Eizo CG319X

 

 

2. Gamut de l'écran

Par définition, le gamut est l'espace de couleur que votre moniteur peut reproduire. La couverture de ces couleurs est définie par plusieurs standards de l'industrie.

Gamut colorimétrique

 

2.1 sRVB

Standard (le s est pour Standard) le plus répendu, le sRVB (ou sRGB en anglais) est par définition présent partout ! Il couvre environ 36% des couleurs visibles par l'oeil humain. Il est utilisé en bureautique, applications web et CAD / CAO / DAO

 

2.2 Adobe RVB

Le gamut AdobeRVB, également appelé Large Gamut, couvre davantage de couleurs que le sRVB ; il est principalement utilisé en photo et en imprimerie. Créé en 1998 pour les graphistes dont le travail est destiné à l'impression, c'est aujourd'hui la référence pour la photo. L'ensemble des écrans EIZO ColorEdge et BenQ que nous commercialisons sont tous à minima à 98% du gamut Adobe RVB.

 

2.3 DCI-P3

Développé pour les standards du cinéma, le DCI-P3 couvre un peu plus de couleurs que le sRVB (45% des couleurs visibles par l'oeil humain)

 

2.4 Rec.

Rec. 709 (ou recommandation 709) conçu pour les téléviseurs, standard colorimétrique qui date de 1990...

Rec. 2020 (ou recommandation 2020 également appelée BT. 2020) standard de l'industrie audiovisuelle pour la UHD, défini en 2012.

Rec. 2100  (ou recommandation 2100) définit les formats HDR pour la télévision.

 

Le saviez-vous ? Chez Graphic Réseau nous maîtrisons les couleurs de la chaîne graphique depuis des années... En effet nous avons été membre de l'International Color Consortium (ou ICC ) et avons pris part à l'élaboration des standards colorimétriques mondiaux...

 

 

3. Calibration

Même les meilleurs écrans au monde doivent être calibrés. De nos jours, les écrans sont livrés avec des certificats de calibration en usine, preuve qu'ils ont passé les tests avec brio. Mais travaillez-vous dans les conditions de l'usine Eizo ? Le calibrage d'un écran, c'est comme la balance des blancs avant sa prise de vue... Cela va vous permettre de conserver les couleurs exactes pendant longtemps et la calibration va réduire considérablement le DeltaE de votre écran... 

 

3.1 Calibration harware

La calibration hardware consiste à se passer de l'interpretation du profil par la carte graphique. Le profil de calibration est lu et intérpreé par l'écran. Nous sommes donc en direct avec l'élément clé, ce qui permet d'obtenir plus de précisions et par conséquent des couleurs plus "vraies". La calibration harware ou calibration matérielle se fait par le biais d'un... logiciel. Ce logiciel est propre au constructeur de l'écran (exemple pour Eizo : ColorNavigator, Nec : Nec SpectraView, BenQ : Palette Master).

 

3.2 Sonde de calibration intégrée

Pour ne pas avoir à attendre la chauffe de l''écran et ne pas perdre de temps avant et pendant la calibration, EIZO intégre sur ses écrans haut de gamme une sonde de calibration. Ainsi la calibration peut être programmée automatiquement (par exemple à 7h00 du matin tous les lundis). La qualité de la sonde intégrée est équivalente aux sondes externe de type Calibrite ColorChecker Display Pro.

 

Le saviez-vous ? Graphic Réseau a été le premier renvendeur en France à commercialiser les sondes de calibration d'écrans pour la photo et le pré-presse (Monaco OPTIX XR ou DTP94)...

 

 

4. Connectique

Comme il n'existe pas encore d'écran sans fil, il vous faut connecter votre moniteur à votre Mac ou PC. Pour cela, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

 

4.1 HDMI

Très polyvalente, l'interface HDMI est très courante dans l'eletronique grand public (tv, blue-ray). La version HDMI 2.1 est utilisable pour un affichage 4K performant.

 

4.2 DisplayPort

La connectique DisplayPort offre un débit plus rapide que le HDMI (80 Gbit/s en DisplayPort 2.0, contre  48 Gbit /s pour le HDMI 2.1), et est très utilisée en configuration multi-écrans. Il existe également des connectiques en mini-displayPort. Cela réduit l'encombrement, notamment sur les cartes graphiques permettant ainsi d'avoir plusieurs connecteurs miniDisplayPort pour le multi-écran sur une même carte graphique.

 

4.3 USB-C

L'USB-C est un connecteur tout-en-un, capable de transmettre vidéos, audio, alimentation et données. L'USB-C est en passe de devenir la connectique universelle. Ainsi, sur certains écrans vous pouvez connecter l'alimentation de l'écran, connecter un câble ethernet et alimenter votre portable via le câble USB-C. Attention toutefois aux capacités d'alimentation : il faut prendre en comtpe au minimum 60W. Certains écrans, tels que les EIZO CG2700S et CG2700X permettent une alimentation respectivement à 90 et 92W en USB-C ; ces mêmes écrans sont équipés d'un port Ethernet et vont donc transmettre à l'ordinateur les données. Si vous êtes équipé d'un portable, l'USB-C est le meilleur choix. L'USB-C a cependant une contrainte : la taille du câble. En effet il est limité à 2m afin de délivrer sa pleine puissance. Cette contrainte de longueur se retrouve également dans la connectique HDMI.

 

 

5. Taux de contraste / luminosité et HDR

5.1 Taux de contraste

Nous nous basons uniquement sur le taux de contraste natif de l'écran : celui-ci est un ratio entre la luminance du point blanc et la muminance du point noir ; il est exprimé en XXXX:1.

Le contraste dynamique prend en compte les technologies embarquées de l'écran telles que le local Dimming ou le Micro Dimming. Ces technologies sont utilisées pour l'affichage HDR sur les TV et permettent de mettre en avant des chiffres de contraste impressionnants de l'ordre de 5000000:1...  

 

5.2 Luminosité

La luminosité d'un écran s'exprime en cd/m² (candelas par m²) ou nits (identique au candelas). Etant donné que votre écran sera calibré et que vous ne travaillez pas en plein soleil, la luminosité n'est pas un critère décisif, sauf pour une utilisation en HDR.

 

5.3 HDR

De plus en plus d'écrans Arts Graphique embarquent des technologies HDR (High Dynamic Range). Cette technologie permet d'augmenter les plages de luminosités. Ces plages dynamiques affichent donc des détails accrus dans les ombres et les hautes lumières. La luminosité est l'élément majeur des plages HDR, mais les taux de contraste avec les niveaux de gris jouent aussi un rôle important.

Le HDR10 qui se base sur le BT. 2020 (voir la partie gamut) est une quantification sur 10 bits (8 bits en Rec. 709) d'un sous-échantillonnage de la chrominance réalisé en YCbCR 4:2:0 (modèle de representation de klespace colorimétrique en vidéo).

Le HLG (Hybrid Log Gamma) est un systeme qui combine images SDR et HDR dans un seul et même flux vidéo (développé par la BBC et NHK) et qui vise à simplifier le contenu HDR diffusé en direct. C'est donc un critère à prendre en compte si vous souhaitez un écran pour du broadcasting... (comme par exemple l'EIZO PROMINENCE HDR CG3146).

 

ATTENTION : les technologies HDR mentionnées ci-dessus NE SONT PAS NATIVES des écrans, ce sont des émulations logicielles gérées par l'écran pour du contraste dynamique. Très peu d'écrans gèrent le HDR en natif ; c'est le cas là encore de l'EIZO PROMINENCE CG3146 avec un taux de contraste de 1 000 000:1 (approximativement 30 000 € Hors Taxes).

 

 

6. LUT / bits

La LUT (Look Up Table) est une matrice qui permet de transformer un tableau de valeurs d'entrées en tableau de valeurs de sorties. Pour un écran, les valeurs sont les couleurs et la LUT va servir à réaliser les corrections colorimétriques, plus précisement des conversions. Ces corrections peuvent se faire de manière unidimensionnelle ou tridimensionnelle.

 

6.1 LUT 1D

La LUT 1D est utilisée pour les changements de luminosité/contrast/gamma ; elle est également utilisé pour les altérations de couleurs lorsqu'il y a pas d'interaction entre les trois primaires (RVB). Enfin, elle est aussi utilisée pour l'étalonnage des couleurs de base et les conversions vers les espaces colorimétriques standards (exemple Rec. 709 vers sRGB).

 

6.2 LUT 3D

A l'inverse les LUT 3D gèrent des opérations complexes (saturations, mélange des canaux), bref des opérations où les couleurs sont dépendantes les unes des autres. Les LUT 3D sont utilisées pour les conversions entre larges espaces colorimétriques. Les écrans de la gamme CS de chez EIZO sont équipés de LUT 1D, alors que les écrans que la gamme CG sont en LUT 3D. 

 

6.3 Bits

La profondeur de bits joue sur le nombre de couleurs. Prenons un exemple : votre recherche porte sur la luminosité, vous voulez afficher un dégradé qui part d'un blanc vers un noir profond ; plus la profiondeur de bits est elevée, meilleur sera votre dégradé.

Vous comprenez désormais l'utilité des bits pour les correspondances de couleurs. Même si l'oeil humain ne peut plus faire la différence entre 10 et 16 bits, les calculs de conversions permettent ainsi d'être plus précis. Les écrans arts graphiques sont généralement sur du 16 bits et les très hauts de gammes (EIZO CG319X ou PROMINENCE CG3146) sont sur du 24 bits 3D.

 

 

7. Homogénéité  & Uniformité

7.1 Delta E

Le DeltaE est la différence entre la couleur attendue et la couleur affichée. Un écran bien calibré aura un DeltaE très bas. A l'oeil nu, un DeltaE <5 est quasi invisble.

Le saviez-vous ? La température interne d'un écran a une forte incidence sur le rendu des couleurs. Lorsqu'un écran chauffe, il peut y avoir un DeltaE max de 2.5, étant donné que le changement est graduel ; l'utilisateur ne s'en appercçois pas. Pour contrer cela, EIZO embarque sur les modèles CG des capteurs de température qui prennent en compte ces fluctuations afin de les compenser. 

 

7.2 Uniformité de la luminance

C'est probablement le critère qui fait un très bon écran. L'uniformité c'est l'homogénéité de la lumière sur l'ensemble de la surface d'affichage. Plus l'écran est grand, plus l'uniformité peut être défaillante. Les écrans Haut de Gamme tels que les EIZO sont dotés d'une technologie permettant d'obtenir une unifomrité de l'éclairage quasi parfaite, à tel point qu'EIZO s'est permis de mettre ses sondes de calibration intégrées en haut ou en bas de ses écrans (zone généralement les moins homogènes)

Le saviez-vous ? Comme nous considérons que ce critère est essentiel, nous testons tous les écrans que nous commercialisons. C'est pour cela que nous avons mis en place une notation spécifique sur l'uniformité des écrans Arts Graphiques ainsi que sur la fidélité des couleurs.

 

 

 

8. Durée de vie

Acquerir un écran Arts Graphiques est un investissement à long terme. Les écrans EIZO sont tous garantis 5 ans (dalle comprise). La moyenne d'âge d'utilisation des écrans EIZO (chez les clients Graphic Réseau) est de 8 ans.

 

Le saviez-vous ? Graphic Réseau a été le premier revendeur d'écrans EIZO pour les Arts Graphiques en France; nous commercalisons les écrans ColorEdge depuis 2006.